http://www.guideautoweb.com/en/artic...arent_suicide/

Tata Motors Managing Director Karl Slym, 51, fell to his death from the 22nd floor of his Bankok hotel last week. His body was discovered on a fourth floor balcony by hotel staff and Police discovered a multiple-page suicide letter in his hotel room. Slym was in the Thai capital to attend a board meeting for Tata Motors Thailand Ltd.
"Initially, we can only assume that he committed suicide, said Police Lt. Col. Somyot Boonnakaew. The window was small and he had to make an effort to get through." The alleged suicide letter, found in the room, was sent for analysis to verify that it is his writing, he added.
Police believe Slym’s wife Sally was in the room at the time of his death, but was too shocked to answer any questions from investigators, initially. She later said that the couple had been having marital problems.
Karl Slym had joined Tata Motors in 2012 and was responsible for operations in India and internationally, excluding Jaguar Land Rover. He was in the process of overseeing a huge product overhaul for Tata including a new gasoline engine as well as a new hatchback and sedan later this year. Tata has been struggling of late and recently dropped to third-largest automaker in India.
Tata Motors was also set to launch a vehicle that can run entirely on compressed air. The environmentally friendly car is going to cost only about $8,000 and have a range of nearly 200km on air alone. It was supposed to have been launched by the end of 2012 but has been delayed.
The untimely death of Tata’s GM shortly before the imminent launch of a green car that has the ability to revolutionize the automobile industry is sure to have some question the circumstance of his death.
Some outlets are going all-in on accusing gas companies of murder:

http://reseauinternational.net/2014/...voiture-a-air/

Une preuve supplémentaire – si besoin en était – que les trusts pétroliers et le gouvernement nous prennent pour des cons !

sortie imminente des ateliers de Tata Motors en Inde !
Il s’agit d’un moteur automobile qui fonctionne avec de l’air. Seulement l’air qui nous entoure.
Tata Motors en Inde a prévu que la voiture à air pourrait sillonner les rues indiennes courant 2014.
La voiture à air comprimé, développée par l’ex-ingénieur de Formule 1 Guy Nègre de MDI basée au Luxembourg, utilise l’air comprimé pour pousser les pistons de son moteur et faire avancer la voiture.
La voiture à air comprimé, appelée «Mini CAT» pourrait coûter autour de 365757 roupies en Inde soit 8177 $ c’est à dire 5.225 €
La Mini CAT qui est un simple véhicule urbain léger, avec un châssis tubulaire, un corps en fibre de verre qui est collé pas soudé et alimenté par l’air comprimé. Un microprocesseur est utilisé pour contrôler toutes les fonctions électriques de la voiture. Un petit émetteur radio envoie des instructions à l’éclairage, clignotants et tous les autres appareils électriques sur la voiture. Qui ne sont pas nombreux.
La température de l’air pur expulsé par le tuyau d’échappement se situe entre 0 – 15 degrés en dessous de zéro, ce qui le rend approprié pour une utilisation pour le système de climatisation intérieur sans avoir besoin de gaz ou de perte de puissance.
Il n’y a pas de clé, juste une carte d’accès qui peut être lue par la voiture depuis votre poche. Selon les concepteurs, il en coûte moins de 50 roupies (1€ = 69 roupies) par 100 km, c’est à peu près un dixième du coût d’une voiture fonctionnant à l’essence.
Son kilométrage est d’environ le double de celui de la voiture électrique la plus avancée, un facteur qui en fait un choix idéal pour les automobilistes urbains. La voiture a une vitesse de pointe de 105 km/heure (c’est parfait puisqu’il ne faut pas dépasser le 90 voire le 70 Km/h et 50 en ville) ou 60 mph et aurait une autonomie d’environ 300 km ou 185 miles. Le remplissage de la voiture aura lieu dans les stations service adaptées avec des compresseurs d’air spéciaux. Remplir ne vous prendra que deux à trois minutes et coûtera environ 100 roupies (1€= 69 roupies) et la voiture pourra faire encore 300 kilomètres. Cette voiture peut également être remplie à la maison Il faudra alors 3 à 4 heures pour remplir le réservoir, mais cela peut se faire pendant que vous dormez.
Le réservoir se recharge sur une simple prise électrique en 4 h pour un coût de 1,50 € et permet une autonomie de 150 km.
TATA MOTORS se penche actuellement sur une pompe à air comprimé, ce qui permettrait de faire un plein du réservoir en 3 minutes chrono pour un coût d’environ 2,50 €.
Parce qu’il n’y a pas de moteur à combustion, le changement d’huile (1 litre d’huile végétale) n’est nécessaire que tous les 50.000 km ou 30.000 miles. Grâce à sa simplicité, il y a très peu d’entretien à faire sur cette voiture.
Cette voiture à air semble presque trop belle pour être vraie.
Les groupes de pression et les hommes de pouvoir auront-ils encore le dernier mot ?
Sans compter que nous respirerions "enfin" du bon air dans les villes !
Qu’en pense notre ministre improductif du redressement productif ?
Que feront les compagnies pétrolières pour l’arrêter ?
Les pouvoirs publics trouveront bien une parade pour ne pas homologuer ce véhicule en Europe et en Amérique du nord, et comme ça le tour sera joué ! Comme il l’est dit tout en haut, taxer l’air semble une jolie parade. Les dirigeants sont sans scrupule, la taxe, c’est l’existance… chez ces gens-là…
Autre parade, un tremblement de terre provoqué par HAARP comme au Japon où le séisme de mars 2011 a balayé le site japonais de construction automobile de voitures à eau qui se trouvait alors non loin de Fukushima et dont la mise sur le marché était là aussi imminente.
Mais pour commencer, il faut assassiné le PDG de Tata Motors, ce qui est fait.